AUTOPORTRAIT 9CH 

Porcelaine, 0,9 x 0,8 x 0,4  cm

+3 tirages impression numérique de 90 x 120 cm

2016-2017

 

Une succession de nombreux moulages et tirages réduit un autoportrait à la taille d’une petite graine. Cette concentration parvient à une accentuation des traits du visage à l’instar du processus homéopathique qui concentre la substance ( d’un animal , d’une plante…) pour en accentuer le pouvoir thérapeutique. Pour  l’Alchimiste Paracèlse « c’est la dose qui fait le poison ». La sculpture agit ici telle un pharmakon: remède ou poison d’une substance dont elle s’empare: l’ego.
Trois tirages photographiques confrontent l’échelle de la sculpture à celle du corps en des points précis ayant un rapport au faire, à l’origine, ainsi qu’à la parole et la nutrition.